Quels sont les risques à éviter lors d’un investissement dans la loi Pinel ?

0
46

Les risques à éviter lors d’un investissement avec la loi Pinel

Les particuliers peuvent bénéficier de la loi Pinel en investissant dans l’immobilier neuf et en bénéficiant d’une réduction d’impôt. Cependant, comme pour les autres formes d’obligations, il existe des dangers pour les particuliers qui ne sont pas prudents. Découvrez les erreurs à éviter lors d’un achat en loi Pinel afin de tirer le meilleur parti de votre investissement.

1. S’engager sur un coup de tête.

C’est sans doute l’un des plus grands pièges de la loi Pinel à éviter. L’achat d’une nouvelle maison ou une rénovation complète est un gros investissement. Il est important de comprendre la loi Pinel et ses enjeux : Certes, la réduction d’impôt est intéressante – jusqu’à 63 000 euros pour une durée de location de plus de 12 ans – mais vous investissez avant tout dans un bien qui répond aux exigences géographiques, environnementales et modernes.

Et comme pour tout investissement, il y a des risques. En tant que futur propriétaire, vous devez donc être conscient que cet engagement durera au moins six ans et vous poser la question suivante : « Pourquoi j’achète ? Où est-ce que j’achète et à quel prix ? Puis-je assumer cet investissement ?

2. Investir au mauvais endroit

Un autre écueil de la loi Pinel à éviter est l’emplacement. Contrairement à l’achat de votre résidence principale à votre guise, un investissement en loi Pinel doit être réalisé dans une zone éligible. Pour profiter de la loi, le logement doit être situé dans les zones depuis 2018:

  • Zone A bis : Paris et ses 29 communes limitrophes ;
  • Zone A : Île de France, Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille et la partie française de l’agglomération de Genève ;
  • Zone B1 : Toutes les grandes villes de plus de 250 000 habitants, les grandes banlieues de Paris et certaines communes à loyers élevés (Annecy, Bayonne, Chambéry, etc.), la Corse et les autres îles non reliées au continent, ainsi que les départements d’outre-mer.

Outre la situation géographique, il est important de prendre en compte la demande dans la zone où vous souhaitez investir afin de trouver un locataire rapidement. Par exemple, n’achetez pas un studio dans un quartier familial où l’on recherche principalement un T3. De même, les appartements proches des transports, des écoles/universités ou des commerces sont plus intéressants.

3. Demander un loyer exorbitant

Le problème du loyer reste l’un des risques à éviter dans le cadre de la loi Pinel. L’objectif principal est de donner un prix attractif et compétitif afin de trouver rapidement un locataire. Parallèlement, le loyer fixé doit être attractif pour vous, propriétaire, afin que votre investissement soit lucratif. Il est préférable de se renseigner à l’avance sur les loyers fixes dans la région où vous souhaitez investir.

Toutefois, la loi Pinel fixe un plafond au loyer en fonction de la situation géographique et de la taille de votre bien. Ces plafonds sont les suivants :

  • Zone A Bis : 16,83 € / m2
  • Zone A : 12,50 € / m2
  • Zone B1 : 10,07 € / m2

4. Ne pas s’informer

Le dispositif Pinel présente de grands avantages, notamment fiscaux, ce type d’investissement est tentant. Cependant, compte tenu de tous les aspects à prendre en compte, l’investissement seul peut comporter certains risques. Pour être sûr de réaliser l’opération la plus intéressante, mais surtout pour éviter les différents pièges liés à la loi Pinel, il est fortement recommandé de se faire accompagner et conseiller par des professionnels. Tant au niveau de l’investissement que de la réduction d’impôt, une expertise externe augmentera les chances de réussite de votre projet et de votre investissement locatif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici